La construction passive

La construction passive, bâtiment passif ou maison passive désigne tous un concept de construction très basse consommation. Ce mode de construction repose sur l’utilisation d’un apport de chaleur dit “passif” grâce au soleil, à l’absence de ponts thermiques, à une forte isolation (des fenêtres, des murs, etc.) et surtout une excellente gestion de l’air par la ventilation.

Comment ce type de construction arrive à réduire drastiquement la consommation d’énergie ?

Une maison passive consomme 90 % d’énergie de chauffage en moins qu’une construction existante. Et 50 % de moins qu’une maison nouvellement construite selon la réglementation thermique actuelle (RT 2012). En effet, quelle que soit sa situation géographique ou son mode de construction, une maison passive ne consomme pas plus que 15 kWh par m² et par an en chauffage, ce qui équivaut à 1.5 litre par m² et par an en pétrole. Une maison passive ne coûte qu’entre 10 à 25 euros par mois en chauffage. Ce qui est nettement plus faible qu’une maison basse énergie (entre 40 à 65 kWh/(m²a), selon la zone climatique) pour un confort équivalent et même supérieur.

Pour se chauffer, une construction passive utilise toutes les sources de chaleur disponibles (soleil, habitants, bougies, électroménager, etc.) qui est conservée grâce à une isolation très poussée du toit, des murs et du sol ; ainsi que des fenêtres triple vitrage permettent de garder la chaleur à l’intérieur. En ce qui concerne le renouvellement de l’air et sa qualité est garantie grâce à une ventilation mécanique contrôlée (VMC), double flux et inaudible (25db), qui récupère la chaleur de l’air sortant pour réchauffer l’air entrant.

plan_maison_passive_1

Quelles sont les conditions pour qu’un logement obtienne la labellisation d’une construction passive ?

Il existe 4 critères permettant de déterminer si un logement peut avoir la labellisation “Bâtiment Passif / Passivhaus” :

  • Besoins en chauffage < 15 kWh/(m².a) ou puissance de chauffe < 10 W/m²
  • Besoins en énergie primaire totale (électroménager inclus) < 120 kWh/(m².a)
  • Étanchéité de l’enveloppe : n50 ≤ 0,6 h-1
  • Moins de 10 % d’heures de surchauffe annuelles (>25°C)

Pour assurer le confort autant l’été que l’hiver, un logement passif, doit être conçue de manière à éviter les déperditions non-contrôlées d’air chaud. De ce fait, son étanchéité à l’air est capital, mais le logement doit aussi garantir une bonne qualité de l’air intérieur grâce à un système de ventilation efficace. Celui-ci doit permettre le renouvellement de l’air sans perdition de chaleur.

Ce type de construction à un coût plus élevé que la construction d’un logement neuf standard, mais permet un confort de vie et des économies d’énergie optimisées.

 

LOGO - W

Un commentaire sur “La construction passive

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :