L’actualité de la qualité de l’air n°1 (1/2 avril 2018)

Voici les principales actualités concernant la qualité de l’air ici et ailleurs des 15 derniers jours (du 01/04/2018 au 16/04/2018).

Les nouveautés de la qualité de l’air

15230653_223501301410795_3666503026933694223_n-1-560x420Effectivement, cela peut paraître trop beau pour être vrai, mais l’entreprise française Blooow a mis au point un petit coussin capable d’améliorer l’air intérieur d’une maison ou d’une voiture. Comment ? Fait à base de charbon actif et d’acétoacétamide, le coussinet va venir piéger et neutraliser les formaldéhydes et les COV sans émettre de sous-produit nocif. Blooow a été testé par un institut technologique indépendant, le FBCA, selon la norme ISO 16000-23 et il a été récompensé d’une médaille de bronze au concours Lépine 2016.

Women4Climate-decouvrez-qui-sont-les-heroines-du-climatL’entrepreneuse Katarina Dear (lauréate du programme Women4Climate) a eu l’idée d’installer des radeaux végétalisés sur le canal Saint-Martin dans le but de lutter contre la pollution. Ce projet à d’ailleurs été approuvé par la municipalité de Paris. Comment ? Le concept du projet est assez simple : fabriquer des radeaux végétalisés faits en bois recyclé et les utiliser sur les rivières et les canaux touchés par la pollution. Un nouvel écosystème pour les insectes, les oiseaux et les poissons pourra ainsi être développé.

  • Cozyair: le premier service expert connecté de la qualité de l’air intérieur – (source : https://ift.tt/2GRFzjb)

cover-r4x3w1000-5ab1408957a2f-screenshot-2018-03-20-17-00-02Petite et design, Cozyair propose une solution globale de surveillance continue de la qualité de l’air intérieur. Son outil connecté permet de récolter la data nécessaire pour comprendre votre environnement et ses particularités. Cette start-up fait également partie de la sélection « 100 start-up où investir en 2018” de Challenges.

Le label Intairieur pour la qualité de l’air intérieur

  • Un label pour contrôler la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments – (source : https://ift.tt/2H8FdWa)

téléchargementDepuis fin 2017, la France s’est dotée d’un label permettant de mesurer et contrôler la qualité de l’air intérieur des bâtiments. Créé par Immolab, l’objectif est d’aller vers plus de transparence en permettant au grand public de pouvoir choisir son logement en toute connaissance, ainsi que de valoriser les projets immobiliers les plus exemplaires.

D’ailleurs, Bouygues Immobilier est devenu le premier promoteur français à s’engager pour le label Intairieur. Avec un tel colosse à ses côtés, ce label prendra sûrement de plus en plus d’importance.

En France

  • Qualité de l’air : les Français n’y attachent pas assez d’importance – (source : https://ift.tt/2Ijqo2C)

living-room-2732939_1920Selon un sondage réalisé par Opinion Way pour la start-up Teqoya, 78% des Français ne se préoccupe pas de la qualité de l’air de leur logement, où ils passent pourtant la plupart de leur temps. En revanche, la qualité de l’air des lieux communs les préoccupe bien plus avec 38% pour les cabinets médicaux, 33% pour les transports en commun et 25% les salles de consultation.

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Mme Fatima-Zahra Zerouati, a insisté à Biskra sur «la transition progressive vers l’utilisation des énergies renouvelables pour faire face aux défis environnementaux à impacts négatifs sur la santé».  

  • Ecoles et qualité de l’air intérieur : l’heure est à la sensibilisation – (source : https://ift.tt/2uTvVuM)

20180406_171059_qualite-air-int-aldes-vex308ambiancesemiencastreDepuis le 1er janvier 2018, la réglementation impose aux établissements accueillant des enfants de se pencher sur la qualité de leur air intérieur. Une surveillance qui repose sur une démarche en trois temps, à commencer par un état des lieux des systèmes d’aération et de ventilation de l’établissement. Une fois cet état de lieux fait, les établissements doivent mettre en œuvre un programme d’actions de prévention. Enfin, la troisième étape de ce dispositif réglementaire consiste à mener des campagnes de mesures de la qualité de l’air intérieur, qui devront être réalisées tous les 7 ans ou tous les deux ans en cas de dépassement des valeurs limites.

  • Nicolas Hulot présente à Grenoble les feuilles de route sur la pollution de l’air – (source : https://ift.tt/2JM3uCa)

gouvernement-philippe-nicolas-hulot-fini-par-franchir-le-pasLors d’un déplacement à Grenoble le 13 avril, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a rendu public les « feuilles de route » sur la pollution de l’air, élaborées pendant plusieurs mois par les préfets de région en lien avec les acteurs locaux dans les 14 zones particulièrement touchées par la pollution atmosphérique.

Toujours le 13 avril, le ministre d’Etat à poser la première pierre de Biomax, une nouvelle centrale au bois de la Métropole grenobloise. Cet équipement alimentera en chauffage et en eau chaude 46 000 logements, soit 100 000 habitants, et des bâtiments de sept communes de l’agglomération.

A Paris

paris-3296269_1920Si depuis 10 ans la qualité de l’air à Paris s’améliore, la pollution atmosphérique reste préoccupante. Pour continuer de répondre à cet enjeu sanitaire, la Ville de Paris intègre dans le nouveau Plan Climat des mesures pour améliorer la qualité de l’air de la capitale : des objectifs de réduction de la pollution, des précautions en cas de pic et des mesures de prévention.

Le 9 avril dernier, la Métropole du Grand Paris a lancé officiellement son Plan Climat Air Energie, adopté par son conseil le 8 décembre 2017. L’objectif de ce Plan est de faire converger l’action des 131 communes métropolitaines pour encourager la transition énergétique et écologique de la collectivité territoriale. Le document ne fait pas moins de 550 pages. Un an et demi aura été nécessaire à son élaboration.

7658889_91882d14-3d87-11e8-ba16-f2a69fa2d915-1_1000x625Trois stations de mesure existent sur l’ensemble du réseau dont chacun analyse la teneur en particules de l’air ambiant et les transmet en temps réel à l’ordinateur. Ensuite, deux autres machines enregistrent le taux de dioxyde d’azote, l’humidité, la température ou encore le C02 (dioxyde de carbone).

  • Métro parisien : on peut désormais connaître la qualité de l’air en temps réel – (source : https://ift.tt/2qzXZyN)

D’ailleurs, depuis le 12 avril vous pouvez suivre en temps réel la mesure de la pollution dans les trois stations parisiennes : la gare d’Auber (RER A), et des stations de métro de Châtelet (ligne 4) et de Franklin D. Roosevelt (ligne 1).

d42ee314-3dab-11e8-ba16-f2a69fa2d915_1

La RATP prend au sérieux la qualité de l’air dans ses réseaux. C’est la raison pour laquelle elle a fait un appel à projet d’une valeur d’un million d’euros pour améliorer la qualité de l’air.

Si ce type d’article synthétisant l’actualité de la qualité de l’air vous intéresse « Liker » 🙂

LOGO - W

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :