L’actualité de la qualité de l’air n°16 (novembre 2018 2/2)

Voici les principales actualités issues de la presse concernant la qualité de l’air d’ici et d’ailleurs des 15 derniers jours (du 16/11/2018 au 30/11/2018). Une actualité riche accessible en un coup d’œil !

  • La pollution diesel coûte chaque année plus de 50 milliards d’euros aux Européens – https://ift.tt/2DLJJds

16553959Selon l’estimation « basse » réalisée par l’EPHA, en 2016, le coût total de la pollution de l’air liée au trafic routier dans les 28 pays étudiés s’élevait à 66,7 milliards d’euros, dont 55,4 directement liés au diesel. Les deux tiers de ces coûts sont liés aux dioxydes d’azote, un peu moins d’un tiers étant imputables aux particules ultrafines.

L’EPHA note toutefois que des recherches récentes ont identifié de nouveaux effets délétères aux dioxydes d’azote, et amènent à réévaluer l’estimation. En intégrant ces nouveaux paramètres, le trafic routier aurait coûté 79,8 milliards d’euros à l’Europe en 2016, dont 59,9 du fait du diesel.

  • Pollution : utiliser des filtres à particules chez vous diminue votre exposition – https://ift.tt/2TeipKb

uploded_istock-810560414-1542199236La pollution de l’air, particulièrement les particules fines, a des effets néfastes sur notre santé. Des chercheurs ont démontré que l’exposition à long terme aux particules fines accroît le risque de cancer chez les personnes âgées ou encore des infections respiratoires inférieures aiguës chez les enfants.

Mais ces risques pour la santé pourraient être atténués grâce à l’utilisation d’un purificateur d’air de maison qui contient des filtres contre les particules, selon une étude récente. Publiée dans le JAMA, elle a révélé que trois jours d’utilisation d’un purificateur d’air à domicile réduit considérablement l’exposition des personnes âgées en milieu urbain aux particules fines. L’utilisation de cet appareil a également largement contribué à la diminution de leur tension artérielle, montrant ainsi que les filtres à particules sont potentiellement cardio-protecteurs.

L’étude menée par des chercheurs de l’Université de Michigan (États-Unis), s’est concentrée sur la pollution de l’air dans les salons et les chambres à coucher de logements pour personnes âgées à faible revenu à Detroit. Au total, quarante personnes ont participé à cette étude randomisée entre 2014 et 2016.

actualites_sante_environnement-eco-domotiqueL’enjeu environnemental est désormais au cœur de l’innovation domotique.Les objets connectés peuvent par exemple aider à réguler notre consommation d’eau ou à sauver l’avenir des abeilles avec des ruches intelligentes, des animaux indispensables à la survie de l’humanité. Ce pan spécifique de l’Internet des objets a un nom : l’écodomotique.

Des solutions à destination des particuliers se sont ainsi multipliées ces dernières années, à l’instar des thermostats connectés. Ces derniers peuvent aider à mieux gérer la consommation d’énergie dans le foyer, réduisant la facture en même temps que l’émission de co2.

640_000_1868qyUn site internet propose de vérifier chaque jour la qualité de l’air sur une région ou une ville en France, en Europe et dans le monde. Oxyde d’azote, particules fines, monoxyde de carbone, ozone, hydrocarbures, autant de polluants mesurés et une information accessible au grand public.

 

file-20180821-149481-1yjzssnPlus personne ne doute de la nécessité d’inventer une économie nouvelle, dont le propre serait de ne pas détruire ce qu’elle exploite. Mais dans le même temps peu connaissent les voies à emprunter pour faire advenir pacifiquement cet avenir à la fois souhaitable et salutaire.

Dans cet esprit, il est impératif d’inscrire l’éducation à l’environnement dans notre système scolaire, de la maternelle à l’université, sans oublier les grandes écoles.

Manifestation de gillets jaunes au peage de la Gravelle entre Rennes et Paris, le 24 novembre.Soucieux de ne pas donner aux « gilets jaunes » un autre motif susceptible d’alimenter leur colère et de renforcer leur mouvement, le gouvernement a décidé de renoncer aux péages urbains. Ils ont en effet été retirés du projet de loi d’orientation sur les mobilités (LOM)

Les péages urbains, qui existent depuis de nombreuses années à l’étranger (Londres, Stockholm ou Milan), figuraient pourtant encore dans le texte en octobre. Celui-ci prévoyait l’instauration d’un « tarif de congestion » afin de limiter la circulation automobile dans les centres urbains et de réduire les nuisances environnementales, à commencer par la pollution de l’air. Ce tarif avait été fixé à 5 euros pour les grandes agglomérations de plus de 500 000 habitants (moins d’une dizaine en France, selon l’Insee), et à 2,50 euros dans celles de plus de 100 000 habitants (environ une centaine).

  • Le projet Airmap : une nouvelle forme de monitoring de la qualité de l’air au service des territoires – https://ift.tt/2FET1Lb

finance-verte-transports-xavier-girre-561x321-cLe projet Airmap vise à élaborer un outil numérique d’aide à la décision pour l’aménagement urbain ou la gestion du trafic routier, favorisant une meilleure qualité de l’air. L’objectif est de construire une cartographie dynamique des niveaux d’émissions polluantes à partir des données d’usages réels remontées par les utilisateurs de l’application Geco air.

L’expérimentation pilote, menée en région lyonnaise, a pour but de permettre au territoire du Grand Lyon de mieux comprendre les phénomènes d’émissions du trafic en temps réel et l’impact des infrastructures sur la pollution automobile.

Le projet Airmap, conduit par IFP Energies nouvelles (IFPEN) en partenariat avec VINCI Autoroutes et la Direction interdépartementale des Routes Centre-Est, vient d’être sélectionné par la Métropole de Lyon dans le cadre du [R] Challenge dont l’objectif est d’accélérer le développement d’outils numériques innovants au service de la qualité de l’air.

celebrate-2953723_1920Le chauffage au bois est un élément essentiel de la lutte contre le changement climatique.

En effet, le remplacement du pétrole et du gaz par le bois a un bilan d’émission neutre du fait de la croissance annuelle des arbres qui captent le CO2 émis par la combustion de la biomasse. Mais le problème est qu’il émet aussi énormément de polluants et les solutions de filtre ne sont pas encore très répandues chez les particulier.

Par ailleur, l’Ineris vient de publier une analyse montrant les pistes d’amélioration de l’utilisation de cette énergie.

Vous pouvez télécharger en un clic et gratuitement un document PDF  sur la qualité de l’air, ses évolutions et la situation de la pollution de l’air extérieur en France durant l’année 2017. Ce document, issu du Datalab du ministère de la Transition écologique et solidaire, permet d’appréhender l’évolution de la pollution atmosphérique de la France en 2017 et de la comparer aux années passées. Ce bilan est découpé en quatre parties :

  • La qualité de l’air s’est améliorée sur la période 2000-2017.
  • En 2017, les normes réglementaires de qualité de l’air pour la protection de la santé à long terme fixées pour le NO2, les PM10 et l’O3 sont moins souvent dépassées que par le passé.
  • En 2016, 24 pays européens, dont la France, dépassent les normes réglementaires de qualité de l’air pour au moins un polluant.
  • Différents contenus web complètent ce bilan annuel de la qualité de l’air.

Chaque partie est richement illustrée de graphiques.

rechauffement-argent1024D’après une étude réalisée par l’INSEE sur les montants consacrés aux études et aux investissements par les entreprises françaises du secteur de l’industrie, en 2016, pour protéger l’environnement, ceux-ci sont en baisse de 13% par rapport à 2015. Une tendance à la baisse qui s’expliquerait, pour l’INSEE, par la fin de cycles d’investissement antipollution dans certaines grandes entreprises.

587_0Nexity Paris Val de Seine et Cerqual ont annoncé le développement d’un référentiel expérimental de management de la qualité de l’air intérieur (QAI). Le référentiel, qui sera expérimenté sur l’ensemble des opérations du promoteur, tient compte de trois facteurs: les sources internes et externes de pollution ainsi que la prévision des interventions d’entretien et de maintenance. Il devrait être, dans un futur proche, intégré dans la référentiel NF Habitat.

  • Le Grand Paris vote l’interdiction des véhicules les plus polluants à l’été 2019 – https://ift.tt/2qMsuBl

 

La métropole du Grand Paris (MGP) deviendra l’été prochain une « zone à faibles émissions ». Elle a voté, ce lundi, l’interdiction de circulation des véhicules les plus polluants dès juillet 2019 à l’intérieur de l’A86 en Île-de-France. Les véhicules diesel de plus de 18 ans et essence de plus de 21 ans sont visés, soit les voitures classées Crit’Air 5 et non classées.

Pour être définitive, la mesure doit faire l’objet de consultations auprès de la population de chacune des communes et les 79 maires concernés doivent ensuite prendre des arrêtés.

 

Pour suivre l’actualité de l’air en continue et mieux connaître WaysAir, suivez-nous sur Linkedin en vous abonnant en suivant ce lien.

LOGO - W

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :